Sécuriser l’Internet des Objets: Sensing Labs partenaire du projet Secure IOT

 

Paris, le lundi 3 avril – Cyberattaques, diffusion des données… alors qu’en 2020 le nombre d’objets connectés pourrait atteindre entre 50 et 80 milliards, 80% des objets n’utilisent pas actuellement de mécanisme d’identification et d’authentification[1].

Un défi auquel répond le projet SECURIOT, porté par huit partenaires dont Sensing Labs.

Le 23ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel vise fortement sécuriser les prochaines générations d’objets connectés.

Répondre aux défis de la sécurité de l’IoT

Parmi les 55 projets innovants retenus lors de cet appel à projet, SECURIOT rassemble huit partenaires: Alpwise, Archos, IF, Inria, Sensing Labs, Tiempo, Trusted Objects, Verimag.

L’objectif est de développer un microcontrôleur pour sécuriser les prochaines générations d’objets connectés et d’équipements issus de l’Internet des Objets.

Inspiré des technologies déployées pour le paiement bancaire et l’identification gouvernementale, ce microcontrôleur assurera la protection des informations contre des attaques matérielles et logicielles.

Il tiendra compte des contraintes du marché de l’Internet des Objets (coût et consommation énergétique). Elles regroupent des applications telles que le bâtiment intelligent, le smart metering, les voitures connectées, l’habitat ou la santé connectés.

Sensing Labs apporte son expertise des capteurs communicants

Sensing Labs, start-up spécialisée dans le Data Service notamment voué à l’efficacité énergétique, apporte son expertise sur la conception de systèmes embarqués.

« Nous sommes ravis de faire partie intégrante de ce projet. Nous apporterons notre savoir-faire dans l’intégration du ‘’secure element’’ dans les objets connectés à longue portée radio et peu énergivore». explique Nicolas DEJEAN, CTO et co-fondateur de Sensing Labs.

[1] Etude Hewlett Packard

Blog News