Sensing Labs accompagne la révolution des IOT dans la maitrise de l’énergie

[Article Touleco-green publié par Nathalie Sanselme]

« On ne pouvait imaginer les transformations induites par internet, on n’a pas davantage idée de l’importance de la vague IOT. Ce sera une révolution ! », assure Yann Guiomar, un des quatre fondateurs de Sensing Labs. Et le PDG d’aligner des courbes de croissance aux allures impressionnantes. Pour le seul secteur du bâtiment, le nombre d’objets connectés devrait ainsi augmenter de « dizaines de milliers de points supplémentaires en 2017 et de plusieurs centaines de milliers entre 2017 et 2019 ». Appuyée sur son partenariat avec le manufacturier électronique Eolane, la start-up créée en 2014 se dit d’ores et déjà « prête à répondre à cette croissance ».

Sa nouvelle gamme de capteurs, créée avec le designer Cabrera sous une forme minimaliste et résolument high tech, cible le bâtiment tertiaire, où elle réalise près de deux tiers de son chiffre d’affaires. Installés dans un bureau, un magasin ou au sein d’une usine, ils mesurent la température ambiante, l’humidité de l’air, la luminosité des lieux, la présence ou le passage de personnes…

15 à 30 % d’économies dans les bâtiments

« L’efficacité énergétique dans les bâtiments est un des plus importants domaines d’utilisation de l’iOT », analyse Yann Guiomar. Les capteurs installés sur les compteurs identifient immédiatement les grandes anomalies (une fuite d’eau), comme les petites (mauvais réglage du chauffage). La remontée de ces informations doit induire de nouveaux comportements et générer entre 15 à 30 % d’économies de consommation. Au-delà, les informations transmises par les capteurs devraient permettre de repenser l’utilisation des bâtiments dans une logique de rationalisation. « Aujourd’hui, une grosse société qui occupe 1000 mètres carré de surface compte en moyenne 50 % de bureaux vides que l’on chauffe inutilement », souligne le PDG.

Tout droit sortie du BIC de Montpellier, Sensing Labs affiche une belle croissance et prépare déjà son second tour de table, pour accélérer la marche. Si son terrain de jeu est l’Europe, où elle compte déjà dix bureaux, la gazelle vise déjà l’international, à commencer par l’Asie, à partir de 2018. Les perspectives sont bonnes : 20.000 points devraient être connectés sur la seule année 2017. Un nouveau partenariat avec Carnet des Provence lui permet aussi de mettre un pied dans la Smart Agriculture, pour y développer des solutions d’irrigation
intelligente. « Un secteur naissant, à fort potentiel », selon Yann Guiomar.

http://www.touleco-green.fr/Depuis-Montpellier-Sensing-Labs-accompagne-larevolution-des-IOT,22762

 

Market News